Le Premier ministre installe le Conseil national des statistiques

ALGER - Mercredi, 20 octobre 2021 (APS) - Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, a procédé, mercredi, à Alger, à l'installation du Conseil national des statistiques.


La cérémonie d'installation s'est déroulée au Centre international des Conférences (CIC) Abdelatif Rahal, en présence de quelques membres du gouvernement dont le Ministre de la Numérisation et des statistiques Hocine Cherhabil, des représentants de nombreux organismes et institutions gouvernementaux, des représentants des partenaires sociaux et du patronat.

Cette installation coïncide avec la Journée mondiale de la statistique, célébrée tous les cinq ans.

Le Conseil national des statistiques regroupe de hauts cadres et experts nommés par décret exécutif pour une durée de quatre ans, des représentants d'administrations et d'entreprises publiques, des associations à caractère syndical et professionnel, des associations à caractère scientifique, culturel, économique et social, outre des personnalités reconnues pour leur compétence en la matière.

Les membres du Conseil national des statistiques ont été nommés conformément aux dispositions du décret exécutif n  21-249 dans le Journal officiel n 45 pour l'année 2021, portant nomination des membres du Conseil national des statistiques dans son nouveau mandat.

Conseil national des statistiques: composition et missions

Le Conseil national des statistiques, installé mercredi par le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, est composé de 42 membres, représentant les différentes composantes du système national d'information statistique.

Le Conseil a été créé conformément au décret législatif 94-01 du 15 janvier 1994 relatif au système statistique, qui avait porté sur la composition et les missions de cet organe chargé d'émettre des recommandations sur la politique nationale d'information statistique définie par le Gouvernement.

Le Conseil national de la statistique est également chargé d'établir et de proposer un programme comprenant les enquêtes et les travaux statistiques prévus pour l'année et susceptibles de bénéficier de l'enregistrement statistique.

Le Conseil veille, également, dans le cadre du programme arrêté par le gouvernement, à prendre en charge les organes du système statistique (l'institution centrale des statistiques, des services statistiques des administrations et collectivités locales, des organismes publics et privés spécialisés, y compris les instituts de sondage).

Parmi les missions assignées au Conseil, figurent aussi la préparation du code d'éthique et la préservation du secret statistique et du respect de l'engagement statistique ainsi que de l'utilisation des méthodes scientifiquement prouvées.

Selon le décret exécutif n 95-160 du 3 juin 1995, portant organisation et fonctionnement du Conseil national de la statistiques, le Conseil ratifie chaque année, sur proposition de son bureau, un rapport indiquant les conditions de mise en œuvre des travaux statistiques préalablement programmés et les orientations relatives aux futurs programmes qui lui sont proposés pour étude.

Ce rapport contient notamment les conclusions et observations fournies au cours de l'année par les commissions spécialisées du Conseil qui sont retransmises au ministre chargé de la statistique pour publication.

Le Conseil national de la statistique est présidé par le ministre chargé de la statistique ou son représentant.

Il regroupe en son sein des représentants dûment mandatés, dont des représentants de l'administration et institutions publiques, des associations à caractère scientifique, culturel, économique et social, des représentants de l'université et de personnalités reconnues pour leur compétences en la matière.

Il est composé d'un représentant pour chacun des ministres en charge de la Défense nationale, de l'intérieur et Collectivités locales, des Finances, de l'Industrie, de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur, de l'Agriculture, de la Santé et du Travail et de sécurité sociale.

Il est également composé des représentants de l'autorité de planification, du Gouverneur de la Banque d'Algérie, de l'administration des Douanes, de l'autorité chargée des statistiques, de l'administration chargée des Archives nationales, du Centre national du registre du commerce (CNRC), de l'Institut national des études de stratégiques globales, d'un fonctionnaire de l'Office national des statistiques (ONS) et de dix personnalités nommées par le président du Conseil national des statistiques en raison de leurs qualifications et de leurs connaissances dans le domaine.

Il comprend aussi deux représentants du Conseil économique, social et environnemental (CNESE) nommés par le président, trois représentants d'organisations syndicales représentatives et de trois représentants choisis par les employeurs en dehors du secteur de l'administration.

Les membres du Conseil national des statistiques sont nommés conformément aux dispositions du décret exécutif n  21-249 portant nomination des membres du Conseil dans son nouveau mandat.