Renforcement du rôle de l'Algérie sur la scène internationale: "un objectif constant" de sa politique extérieure

ALGER - Dimanche, 18 Juin 2017 (APS) - Le renforcement du rôle et de la place de l'Algérie sur la scène internationale demeure "un objectif constant" de sa politique extérieure, selon un des axes du plan d'action du gouvernement qui sera présenté mardi devant l'Assemblé nationale populaire.

 

L'Algérie indépendante et souveraine est "déterminée à tenir son rang" dans le concert des Nations grâce à sa cohésion nationale confortée par la réconciliation et la démocratie ainsi que par la valorisation de ses potentialités humaines et économiques.

 

L'Algérie, dans le prolongement de l'action menée ces deux dernières décennies dans son environnement régional, poursuivra ses efforts de promotion de la paix, de la stabilité et de de la coopération dans la région du Maghreb, de la Méditerranée, la zone sahélo-saharienne, en Afrique et dans le monde arabe.

 

Il s'attachera à £uvrer à "l'approfondissement de ses relations amicales"  et de coopération avec l'ensemble de ses partenaires dans les autres  régions du monde .

 

Dans son environnement immédiat et bien au-delà, la diplomatie de  algérienne continuera à privilégier la recherche de règlement "pacifique"  aux crises et conflits, qui mettent en "péril" la paix et la sécurité régionale et internationale, à travers le dialogue "inclusif et la réconciliation" entre les enfants du même pays, à l'exclusion de ceux qui  se sont "inscrits dans la logique du terrorisme tournant ainsi  définitivement le dos à leur peuple et ce loin de toute ingérence  étrangère".

 

C'est ainsi que l'Algérie poursuivra son action pour le renforcement de la coopération internationale en matière de lutte contre le terrorisme, l'extrémisme violent et le crime organisé. De même qu'elle poursuivra ses efforts pour l'avènement d'un "monde juste, stable et solidaire".

 

Poursuite du soutien à la Palestine et au Sahara occidental

 

Fidèle à son histoire et à ses engagements, elle continuera à se tenir aux côtés des peuples encore opprimés dans leur lutte pour la satisfaction de leur droits nationaux. A cet égard, elle poursuivra son soutien à la lutte du peuple palestinien pour l'édification de son Etat indépendant dans les frontières de 1967 avec pour capitale El Qods Echarif.

 

De même qu'elle continuera à soutenir la "juste cause" du peuple du Sahara occidental pour l'exercice de son droit inaliénable à l'autodétermination conformément à la charte et aux résolutions pertinentes des Nations unies.

 

En outre, le gouvernement s'attèlera au plan extérieur à la réalisation des objectifs inscrits au titre du nouveau programme de croissance économique à travers "une diplomatie économique proactive".

 

Il demeure évident que les efforts "gigantesques" déployés par l'Algérie, les réalisations enregistrées ainsi que les défis qui le confortent sur la voie du développement ont besoin d'être "puissamment" relayés au plan médiatique.

 

A travers une action de communication soutenue, à la fois au plan interne et externe, le gouvernement s'attèlera à valoriser ces acquis ainsi que "le potentiel extraordinaire" que recèle le pays, son capital humain, ses richesses naturelles et sa position géographique, autant d'atouts susceptibles de renforcer son statut de partenaire "hautement compétitif".

 

En ce qui concerne la communauté nationale établie à l'étranger, l'Algérie continuera à ouvrer avec ses partenaires pour assurer la protection de sa dignité, de ses droits et l'amélioration des conditions de son établissement.

 

Défense nationale: modernisation et professionnalisation des forces

 

En matière de Défense nationale, l'Armée nationale populaire, agissant dans le cadre de ses missions constitutionnelles de défense de la souveraineté nationale et de l'intégrité territoriale, poursuivra la réalisation des objectifs "permanents" de modernisation et de professionnalisation des forces, dans le respect des engagements de l'Algérie et de son attachement à la promotion de la paix et de la sécurité aux niveau régional et international.

 

Ces objectifs sont "indissociables" de la lutte menée contre le terrorisme, que l'ANP appuyée par les forces de sécurité, poursuivra "inlassablement et sans relâche", jusqu'à "l'éradication totale et

 

définitive de ce phénomène étranger à nos coutumes et valeurs ancestrales".

 

Il en est de même pour la lutte contre le crime organisé transfrontalier, notamment le trafic de drogue, la contrebande et l'immigration clandestine.

 

Dans le même temps, les événements qui affectent certains pays frontaliers "exigent le renforcement de la sécurisation des frontières de notre pays, à travers la mise en £uvre de plans d'action appropriés, qui répondent aux spécificités de notre territoire national et les élongations de ses

 

frontières en combinant le facteur humain et l'outil technologique, ainsi qu'une montée en puissance proportionnelle de l'ampleur de la menace, de manière à pouvoir faire face à toute éventualité".

 

Ainsi, qu'il s'agisse de la lutte contre la criminalité organisée ou des atteintes à l'économie nationale aux frontières terrestres, notamment celles du sud du pays, ou encore de la sécurisation de l'espace maritime et aérien national, le gouvernement accompagnera la réalisation des plans mis en oeuvre, tendant au renforcement et à la modernisation de nos capacités d'anticipation et d'action.

 

Le gouvernement encouragera et appuiera le développement du secteur de l'industrie de défense et de recherche-développement, "résolument" orientés vers l'acquisition du savoir-faire et la maitrise des technologies de pointe d'autant que ce secteur connait déjà une "dynamique soutenue" et une "impulsion nouvelles" en terme de partenariat diversifié.

 

Par ailleurs, la coopération avec les pays voisins, en matière de lutte contre le terrorisme et la subversion, ainsi que la criminalité transfrontalière sous toutes ses formes, aussi bien que dans un cadre bilatéral que multilatéral, sera développée et renforcée, à travers les mécanisme opérationnels existants.

 

  

 

 
presidednte
Interview de Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères,